Collection Tenue de Gala – Le Crapaud

Création protégée par des droits d’auteur, reproduction interdite.

 

1 – Des ressorts, du crin végétal sur le siège et le dossier. Une bosse est modelée au niveau des reins avec du crin et une sangle pour un bon maintien.

2 – Emballage du crin avec une toile de jute et des petites semences tous les centimètres. Sculpture et couture de la bosse du dossier : installation de tringles sur lesquelles s’arrime le dossier par la couture au fil de lin.

3 – « Mise en blanc » avec une toile blanche tendue et clouée à la petite semence tous les centimètres…Le fauteuil est prêt pour se faire habiller !

4 – Un fourreau de Gala

  • Une assise de velours wengé
  • Un dossier en satin beige. Le travail du satin est très délicat et le rendu reste toujours un point d’interrogation quand on commence une confection. La piqûre/couture du satin est très minutieuse : il faut que l’aiguille parfaitement lisse et pointue, pique  entre 2 fils et ne fasse pas de « maille ».
  • L’autre travail délicat du tapissier lorsqu’il travaille le satin (ou soie) est de fournir une tension parfaite au tissu dans la partie ronde du dossier pour ne pas provoquer de pli. Le satin marque toutes les formes même un petit fil !
  • Un bandeau à quatre volants en double satin masque les pieds du crapaud surmonté d’une frange de plumes aux couleurs naturelles fauves. De par leur forme naturelle les plumes poussent le bandeau.

Un large galon de satin et de ruban de velours moka finissent le bandeau.

  • Les pieds du fauteuil on été recouverts de cuir.

Ce Bijouseat se plaira…

  • Dans une chambre
  • Dans un salon…
  • Et ailleurs : dans un magasin de chaussures, un magasin de lingerie fine

Références/Témoignages :

Catherine J. : une réalisation avec beaucoup de classe !
Laurence A. (tapissière) : le recouvrement est innovant, on en n’a pas l’habitude chez les tapissiers !

Partager